Crédit photo : © POMPIER ACTU / MATHÉO RABATTU


Le mercredi 8 juillet, un exercice conjoint avec les sapeurs-pompiers de l’Ain et la Fédération Nationale des Sapeurs-Pompiers de France sur les thèmes de la sécurité et de la prévention des activités en montagne, s’est déroulé à la Cascade de Cerveyrieu dans la commune de Valmorey-sur-Séran.

Cet exercice était l’occasion d’évoquer les techniques de secours et les comportements à adopter en montagne afin de garantir une sécurité optimale pour tous les pratiquants et randonneurs.

Le président de la Fédération Nationale des Sapeurs-Pompiers de France, Grégory Allione s’est déplacé sur l’événement afin d’apporter son soutien aux sapeurs-pompiers.

Durant cette journée il y a eu au total trois manœuvres. Deux d’entre elles consistaient à extraire une victime qui était située au bord d’un cours d’eau, vers des roches. Et la troisième était un hélitreuillage à plusieurs reprises avec le Dragon 69 de la sécurité civile, pour amener en bas de la Cascade des équipes de secours.

Les sapeurs-pompiers disposent d’unités spécialisées dans les interventions en montagne et autres milieux hostiles, sur l’ensemble du territoire français : le groupe d’intervention en milieu périlleux (GRIMP). Cette unité spécialisée est dotée d’équipements spécifiques et met en œuvre des savoir-faire particuliers comme le secours en paroi, les translations, le secours en puits ou les manœuvres hélitreuillées.

Le GRIMP travaille de pair avec les Pelotons de Gendarmerie de Montagne ou de Haute-Montagne (PGM/PGHM), les pilotes de la Sécurité Civile, les CRS de montagne ou encore les équipes médicales et SMUR de montagne. Cette collaboration interservices permet la prise en charge de 6 400 interventions en 2018, dont 2 400 en montagne et milieux périlleux, comprenant à la fois des missions de reconnaissance, de sauvetage et de secours d’urgence aux personnes.