Crédit photo : © POMPIER ACTU / MATHÉO RABATTU


Le mercredi 8 juillet, un exercice conjoint avec les sapeurs-pompiers de l’Ain et la FĂ©dĂ©ration Nationale des Sapeurs-Pompiers de France sur les thèmes de la sĂ©curitĂ© et de la prĂ©vention des activitĂ©s en montagne, s’est dĂ©roulĂ© Ă  la Cascade de Cerveyrieu dans la commune de Valmorey-sur-SĂ©ran.

Cet exercice Ă©tait l’occasion d’Ă©voquer les techniques de secours et les comportements Ă  adopter en montagne afin de garantir une sĂ©curitĂ© optimale pour tous les pratiquants et randonneurs.

Le prĂ©sident de la FĂ©dĂ©ration Nationale des Sapeurs-Pompiers de France, GrĂ©gory Allione s’est dĂ©placĂ© sur l’Ă©vĂ©nement afin d’apporter son soutien aux sapeurs-pompiers.

Durant cette journĂ©e il y a eu au total trois manĹ“uvres. Deux d’entre elles consistaient Ă  extraire une victime qui Ă©tait situĂ©e au bord d’un cours d’eau, vers des roches. Et la troisième Ă©tait un hĂ©litreuillage Ă  plusieurs reprises avec le Dragon 69 de la sĂ©curitĂ© civile, pour amener en bas de la Cascade des Ă©quipes de secours.

Les sapeurs-pompiers disposent d’unitĂ©s spĂ©cialisĂ©es dans les interventions en montagne et autres milieux hostiles, sur l’ensemble du territoire français : le groupe d’intervention en milieu pĂ©rilleux (GRIMP). Cette unitĂ© spĂ©cialisĂ©e est dotĂ©e d’équipements spĂ©cifiques et met en Ĺ“uvre des savoir-faire particuliers comme le secours en paroi, les translations, le secours en puits ou les manĹ“uvres hĂ©litreuillĂ©es.

Le GRIMP travaille de pair avec les Pelotons de Gendarmerie de Montagne ou de Haute-Montagne (PGM/PGHM), les pilotes de la Sécurité Civile, les CRS de montagne ou encore les équipes médicales et SMUR de montagne. Cette collaboration interservices permet la prise en charge de 6 400 interventions en 2018, dont 2 400 en montagne et milieux périlleux, comprenant à la fois des missions de reconnaissance, de sauvetage et de secours d’urgence aux personnes.