Crédit photo : © ALEXANDRE PORCHERON


Représentant 85 % des sapeurs-pompiers professionnels, sept syndicats ont déposé ce dimanche un préavis de grève du 26 juin au 31 août.

Suite Ă  l’augmentation de leur nombre d’interventions, les soldats du feu demandent plus de moyens. Faute de personnel mĂ©dical, lorsque le SAMU ne trouve pas d’ambulancier pour assurer un transport, ils dĂ©clenchent automatiquement les pompiers. En cas d’arrĂŞt cardio-respiratoire ou d’incendie, les sapeurs-pompiers dĂ©jĂ  engagĂ©s sur un transport, ne peuvent plus assurer cette mission. Le plan salarial, la revalorisation de la prime de feu identique aux autres mĂ©tiers Ă  risques de 28 %, contre 19 actuellement ainsi que le plan sĂ©curitaire sont Ă©galement Ă©voquĂ©s.

Tout en continuant d’assurer leurs interventions cet Ă©tĂ©, ils exprimeront leur ras-le-bol avec des inscriptions qui figureront sur leurs vĂŞtements, sur les casernes et sur les vĂ©hicules d’intervention afin que la population ait connaissance du malaise.