Crédit photo : © POMPIER ACTU / MATHÉO RABATTU


Le musée départemental des sapeurs-pompiers de l’Ain, géré par l’association « La Remise 01 », présente plus de 200 ans d’histoire à travers des expositions de matériels et d’équipements divers, témoignages vivants du dévouement et du courage des soldats du feu au fil du temps.

Cette année pour les 35 ans du casque F1 des sapeurs-pompiers, le musée organise une exposition exceptionnelle, retraçant les années de recherche pour équiper les soldats du feu d’un nouveau casque semi-intégral pour la protection contre les chocs, les projections et le rayonnement.

Tout commence en 1970, lorsque le commandant de la Brigade de Sapeurs-Pompiers de Paris, le GĂ©nĂ©ral Perdu, dĂ©cide de lancer un appel d’offres pour remplacer le casque « Adrian » en acier, car il n’apporte plus une protection suffisante pour les sapeurs-pompiers. En 1972, les italiens proposent le casque « Mispa » mais il ne rĂ©pond pas aux exigences du GĂ©nĂ©ral Perdu. Puis le colonel Legendre dessine un autre plan du casque, avec comme rajouts la radio, l’Ă©clairage, une visière et l’Ă©tanchĂ©itĂ©. La sociĂ©tĂ© Fenzy essaye de crĂ©er quelque chose avec ce plan et sort un premier prototype en 1979. Après des essais dans des compagnies Ă  Paris, le casque se rĂ©vèle trop fragile, complexe et coĂ»teux. Puis la sociĂ©tĂ© CGF Gallet les rejoint pour les aider Ă  l’Ă©laboration de ce nouveau casque de feu. Par la suite, le PDG Adrien Gallet rachète les plans Ă©ditĂ©s par l’entreprise Fenzy et se lance dans des nouveaux prototypes. En janvier 1983, la sociĂ©tĂ© CGF Gallet met en service la prĂ©sĂ©rie numĂ©ro 6, et livre 1800 casques Ă  la Brigade de Sapeurs-Pompiers de Paris. Deux mois après, on se rend compte que le nickel qui est sur du composite, se fond Ă  l’Ă©preuve du feu ne tient pas Ă  l’Ă©preuve du feu, et on reprend les 1800 casques pour en faire des seaux Ă  champagne. Le casque F1 est officiellement terminĂ© en 1985. Son utilisation s’est gĂ©nĂ©ralisĂ©e Ă  l’ensemble du territoire et plus de 80 pays l’ont adoptĂ©.

Depuis octobre 2013, le casque F1 est remplacé par le casque F1 XF qui est moins lourd, plus confortable et offre les dernières innovations technologiques pour assurer la sécurité des sapeurs-pompiers.

Gex (01) : Le casque F1 fĂŞte ses 35 ans