CrĂ©dit photo : © POMPIER ACTU / BENJAMIN RICARD (Image d’illustration)


Samedi 29 aoĂ»t aux alentours de 7h30 le centre d’appels d’urgence 911, a reçu plusieurs appels concernant l’explosion d’un vĂ©hicule sur le parking d’un immeuble de QuĂ©bec au Canada.

Un homme d’une trentaine d’annĂ©es aurait manipulĂ© la porte arrière de son vĂ©hicule, lorsque celle-ci Ă  explosĂ©. Le vĂ©hicule Ă  pris feu dans une zone de logements, dans le secteur de Sainte-Foy.

« J’ai entendu un gros boum, puis quelqu’un qui hurlait de douleur, Je suis sortie sur mon balcon et j’ai vu qu’il y avait un feu. C’était stressant. »

Cite une riveraine.

L’explosion Ă  Ă©jectĂ© de nombreux dĂ©bris sur plusieurs mètres autours endommageant d’autres vĂ©hicules stationnĂ©s. La voiture Ă  Ă©tĂ© entièrement consumĂ©e et a atteint par la suite une autre voiture en stationnement.

Ă€ l’arrivĂ©e des secours le trentenaire Ă  Ă©tĂ© transportĂ© d’urgence Ă  l’hĂ´pital pour des blessures graves. Sa vie n’est pas menacĂ©e.

D’après les premiers Ă©lĂ©ments de l’enquĂŞte, une bonbonne de gaz sous pression prĂ©sent dans le vĂ©hicule, aurait fui durant la nuit. Quand la porte arrière de la voiture a Ă©tĂ© ouverte, un apport d’oxygène s’est crĂ©Ă©, puis une source d’ignition a servi pour faire enflammer l’automobile.

« Ce n’est pas le réservoir qui a explosé, c’est vraiment le gaz qui a créé cette déflagration-là. Un gaz inflammable sous pression, il faut que ce soit entreposé dans des endroits ventilés, ça, c’est sûr et certain. »

Alexandre Lajoie, porte-parole du Service de protection contre l’incendie de Québec.