Crédit photo : © POMPIER ACTU / THOMAS SCHMITTE


Mardi 30 octobre, 570 personnes sont venus voir l’avant première de « Sauver ou PĂ©rir », un film de FrĂ©dĂ©ric Tellier au CinĂ©ma CGR de Colmar (68).

Après l’avant-première du 6 octobre oĂą un peu plus de 350 personnes s’Ă©taient rendues dans la salle, le cinĂ©ma de Colmar a projetĂ© une deuxième fois le film en prĂ©sence du rĂ©alisateur, FrĂ©dĂ©ric Tellier et de l’acteur principal Pierre Niney allias Franck Pasquier dans le film.

Le film raconte la vie d’un jeune pompier dans la caserne Rousseau, le Sergent Pasquier avec sa femme CĂ©cile Pasquier, qui est jouĂ©e par AnaĂŻs Demoustier. Un dramatique accident arrive Ă  ce jeune soldat du feu. Le film est basĂ© sur la rĂ©silience et l’histoire d’amour entre les deux personnages.

FrĂ©dĂ©ric Tellier a tirĂ© ce film d’une histoire vraie. L’histoire d’Erick Vauthier, Sous-officier Ă  la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris qui a eu un accident. Le 24 mars 1993, Erick Vauthier est grièvement blessĂ© au cours d’un feu Ă  Rungis. Il encadrait son Ă©quipe qui attaquait l’incendie Ă  l’intĂ©rieur de l’entrepĂ´t, quand des Ă©lĂ©ments du bâtiment se sont effondrĂ©s sur lui.

Pierre Niney a suivi les sapeurs-pompiers de Paris pendant plusieurs mois, en alternant vie en caserne et formation au fort de Villeneuve-Saint-Georges. Quant à lui, Frédéric Tellier a passé plus de temps avec les pompiers.

L’Ă©quipe du film Ă©tait conseillĂ©e par trois instructeurs incendie, un instructeur secours Ă  personnes, un instructeur chargĂ© de former les autres acteurs. Des mĂ©decins, infirmiers et infirmières conseillaient aussi les acteurs dans le but de donner le rendu le plus rĂ©aliste sur les techniques d’interventions et sur la partie rĂ©Ă©ducation du film.

Le film est très émouvant comme nous avons pu le constater à travers deux témoignages recueillis par notre équipe :

C’est un magnifique film très Ă©mouvant, une vraie leçon de vie, une très belle histoire d’amour qui montre que mĂŞme avec les dĂ©fauts de l’autre on peut toujours s’aimer. Le film parle aussi des risques que peuvent encourir les sapeurs-pompiers lors des interventions. Un grand merci Ă  toute l’Ă©quipe du film.

Lauryn, 15 ans

Mon mari est pompier et c’est un ancien sapeur-pompier de Paris. Ce film m’a touché. J’ai trouvé ce film très réaliste par rapport à ce qu’a pu me raconter Ludovic, mon mari. La planche, les morts au feu du lundi matin, la levé du drapeau, la Marseillaise, l’esprit d’équipe, la vie en caserne… Le point de vue de la femme lorsque les sirènes sonnent et que le pompier regarde par la fenêtre voir quel engin décale, part. J’ai senti les larmes venir au moment du retour en caserne, lors de la haie d’honneur. J’ai vraiment aimé ce film, la longue rééducation, le désarroi de sa femme. On comprend mieux ce que les grands brûlés subissent après leurs accidents. Vraiment un beau film, à voir et à revoir.

Catherine, 35 ans