Crédit photo : © SÉCURITÉ CIVILE


Les sapeurs-pompiers du SDIS 974 sur le pied de guerre, les sapeurs-sauveteurs de l’UIISC 7 dĂ©clenchĂ©s et les soldats du feu des SDIS 13, 30, 83 et 84 en renfort. VoilĂ  Ă  quoi se rĂ©sume les moyens dĂ©clenchĂ©s pour combattre l’incendie qui a lieu sur le massif du MaĂŻdo Ă  La RĂ©union (974).

« Dimanche soir, les conditions climatiques se sont dégradées : les pompiers ont dû faire face à des vents forts et tourbillonnants, rendant la nuit « extrêmement difficile ».

Commandant gérard maillot, en charge des opérations au Maïdo.

Le feu a sauté la route forestière des Tamarins, principale limite imposé par les soldats du feu. Tous les sentiers de randonnée de la zone ont été fermés. Cette zone a également connu deux antécédents majeurs de feux de forêts : en 2010 (800 hectares) et en 2011 (3 000 hectares).

En plus du risque de feu de surface, vient s’y rajouter les feux souterrains dus Ă  la prĂ©sence d’Humus de manière importante. Des tranchĂ©s pare-feu ont Ă©tĂ© creusĂ©s par l’ONF (Office National des ForĂŞts) pour limiter la propagation de ces feux.

Aucun ordre d’Ă©vacuation n’a Ă©tĂ© Ă©tabli pour le moment, les Ă©tablissements scolaires primaires mafatais sont fermĂ©s par arrĂŞtĂ©s municipaux. 500 hectares seraient menacĂ©s.

Les moyens dĂ©ployĂ©s pour cette guerre contre le feu sont colossaux : une centaine de sapeurs-pompiers du SDIS 974, une trentaine d’engins, cinq HBE et un avion bombardier d’eau Dash. Des renforts de la mĂ©tropole arriveront Ă©galement sur place : 80 Sapeurs-Pompiers de la Zone Sud et Sapeurs-Sauveteurs de l’UIISC 7 ont pris le dĂ©part hier soir pour prĂŞter mains fortes Ă  leurs collègues avec plus de 25 tonnes de matĂ©riel avec des moyens consĂ©quents.

Le piton Maïdo, situé au cœur du Parc national de La Réunion, est classé, comme toute l’île, au patrimoine immatériel de l’Unesco.

 

MISE A JOUR LE 16/11/2020 A 09H00

Le feu est désormais fixé, précise le commandant Maillot. Les renforts métropolitains devraient rester encore 15J sur place.

Si les choses vont bien, les sapeurs-pompiers seront encore mobilisées au moins 15 jours.

SĂ©bastien LECORNU, ministre des Outre-mer.

L’incendie a engendrĂ© des dommages structurels. Mafate se retrouve isolĂ©e. Des randonneurs sont contraints de rebrousser le chemin. Certaines antennes Orange sont endommagĂ©es, ce qui provoque une coupure d’internet. En plus de ces dommages collatĂ©raux se rajoutent un risque d’Ă©boulement due Ă  l’incendie, entrainant la fermeture de plusieurs sentiers.

Le feu a dĂ©truit la vĂ©gĂ©tation qui maintient une partie du rempart et de la roche. Nous avons donc un risque important de chute de blocs rocheux Ă  ce niveau-lĂ . Les sentiers ont Ă©tĂ© fermĂ©s et vont l’ĂŞtre surement un certain temps.

Nicolas MIRAMOND, Responsable du pĂ´le « risques naturels » Ă  l’ONF RĂ©union.

L’incendie a brĂ»lĂ© sur 175 hectares de vĂ©gĂ©tation.

 

MISE A JOUR LE 26/11/2020 A 20H30

L’incendie est dĂ©sormais maitrisĂ©. Cet incendie, s’Ă©tant dĂ©clarĂ© dans la nuit du 6 novembre au soir, aura nĂ©cessitĂ© des renforts mĂ©tropolitains, arrivĂ©s sur le territoire le 10 novembre. Les renforts sont sur le dĂ©part ce soir.

L’incendie du MaĂŻdo a provoquĂ© des dommages structurels sur les parois du rempart qui surplombent l’îlet de Roche Plate. Un risque d’Ă©boulement semble caractĂ©risĂ© et une rĂ©union de crise a eu lieu cette après-midi et la mairie de Saint-Paul ordonnĂ© la fermeture d’une Ă©cole.

Les autoritĂ©s envisagent un ordre d’Ă©vacuation pour les 97 habitants de cet Ă®let du cirque de Mafate. Une analyse complĂ©mentaire du BRGM (Bureau de Recherches GĂ©ologiques et Minières) devrait ĂŞtre transmise demain. Si le risque d’Ă©boulement imminent est confirmĂ©, l’ordre d’Ă©vacuation de l’Ă®let sera immĂ©diatement dĂ©crĂ©tĂ©.


MOYENS ENGAGÉS

AĂ©riens : 1 dash, 5 HBE

Gendarmerie Nationale

Police Nationale

Pompiers : une centaine de sapeurs-pompiers du SDIS 974 et une trentaine d’engins ainsi que des renforts des SDIS 13, 30, 83 et 84

SĂ©curitĂ© Civile : plusieurs sapeurs-sauveteurs de l’UIISC 7