Crédit photo : © BSPP / SYLVIA BOREL


Quotidiennement, les sapeurs-pompiers du Nord (59) reçoivent au Centre de Traitement de l’Alerte (CTA) des appels malveillants destinĂ©s Ă  entraver volontairement le fonctionnement du service d’urgence, en faisant mobiliser du personnel et du matĂ©riel inutilement.

Souhaitant lutter contre ce phĂ©nomène qui gĂŞne considĂ©rablement l’activitĂ© opĂ©rationnelle du Service DĂ©partemental d’Incendie et de Secours (SDIS 59), les Ă©lus de l’institution se sont rĂ©unis jeudi 10 septembre 2020 pour fixer Ă  500 euros, la somme qui sera rĂ©clamĂ©e aux auteurs des faits, Ă  titre de dommages-intĂ©rĂŞts.

Pour rappel, l’article 222-16 du Code pĂ©nal puni dĂ©jĂ  les appels tĂ©lĂ©phoniques malveillants rĂ©itĂ©rĂ©s lorsqu’ils sont destinĂ©s Ă  nuire, d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende.